AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Lullaby

avatar

Scorpion Tigre
Age : 44

MessageSujet: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   Jeu 26 Juil - 14:37

Comme les anciens le savent déjà, je suis une grande fan des auteurs "noirs" du 19e siècle, courants décadent, symboliste et romantique noir confondus... Pour info, j'ai fait mes mémoires de maîtrise et DEA de lettres sur l'oeuvre de Barbey d'Aurevilly ("Figures féminines de la fatalité" pour la maîtrise et "Bestiaire" pour le DEA : si ça intéresse quelqu'un, j'en ai encore quelques exemplaires à la maison...).

A tout seigneur tout honneur, c'est donc avec la divinité suprême de mon panthéon littéraire que je vais ouvrir ce topic, le très noir Barbey d'Aurevilly... Certains d'entre vous ont déjà entendu parler de lui, notamment pour Les Diaboliques, L'Ensorcelée ou Le Chevalier Des Touches... Barbey est tout de même passablement méconnu, principalement parce qu'il a été rejeté du canon scolaire établi sous la 3e République en raison de ses positions très ouvertement catholiques. Mais si l'homme avait une idéologie de façade à la limite de l'intégrisme religieux (Zola l'avait qualifié de catholique hystérique), l'auteur, lui, a passé sa vie à la démentir dans son oeuvre en révélant une fascination plus que nette pour le Mal, les perversions humaines et le morbide...

Son oeuvre se décompose en deux temps, articulés autour du roman Une vieille maîtresse (lequel fait la synthèse des deux courants) : dans les premières années, ses textes prenaient place dans l'univers des salons parisiens, tandis qu'à partir de la seconde moitié d'Une vieille maîtresse, ils s'enracinent dans le décor normand de son enfance. La narration est toujours percutante et épique (Barbey s'était auto-désigné "Walter Scott du Cotentin"), la langue poétique et imagée, et l'ambiance lourde et désespérée...


Dernière édition par le Sam 28 Juil - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullaby

avatar

Scorpion Tigre
Age : 44

MessageSujet: Re: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   Sam 28 Juil - 17:21

Je sais que j'aurais pu éditer, mais dans la mesure où je vais parler d'un autre auteur, ce sera plus lisible comme ça Smile

Après Barbey, parlons maintenant de Huysmans... Initialement auteur réaliste, créateur avec Zola et quelques autres du naturalisme (il faisait partie des piliers des soirées de Médan), Huysmans s'est un beau jour aperçu que ne voir la beauté et la poésie que dans le naturel était assez limité. Et cette illumination nous a valu un des plus énormes romans de l'histoire de la littérature française...

A Rebours est un pur joyau que ce soit sur le plan de la langue, de la narration, de la psychologie du personnage (inutile de mettre au pluriel, les personnages secondaires sont telleemnt effacés qu'ils méritent à peine d'être mentionnés)... Des Esseintes est considéré par certains comme le pendant masculin d'Emma Bovary, mais rien n'est plus faux. Certes, il est aussi vain qu'elle, mais contrairement à elle, il est loin d'être niais, il est éminemment cultivé, c'est un esthète au goût infaillible... Toutes caractéristiques qui donnent lieu à des développements plus que brillants et maîtrisés au long du roman.

Car, il faut le dire, ce texte ne vous plongera pas dans une action échevelée. Pas de dimension épique ici, mais un joyau précieux, exotique et ciselé comme une émeraude, aussi figé que la représentation baudelérienne de la beauté... Le roman s'ouvre sur la réclusion volontaire de des Esseintes, mysanthrope aigri qui souhaite se retirer du monde, et ne narre, à une exception près, aucune péripétie. Il se contente de montrer les choix et les goûts de l'esthète, donnant lieu à des descriptions d'une beauté à couper le souffle.

A Rebours n'est pas un texte à mettre entre toutes les mains. Non qu'il y soit dit ou suggéré quoique ce soit de choquant (quoique...), mais surtout parce que c'est un roman qui ne s'offre pas facilement, qui demande patience et délicatesse pour être apprécié dans la plénitude de son excellence. Il est pourtant à recommander chaudement à tous les amoureux de la langue et à tous les fans de Baudelaire qui trouveront ici la forme la plus développée et la plus aboutie de son esthétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullaby

avatar

Scorpion Tigre
Age : 44

MessageSujet: Re: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   Jeu 2 Aoû - 15:24

Après les deux astres du genre, quelques références importantes, mais qui m'ont moins éblouie.

Les grands auteurs gothiques (genre littéraire de la fin du 18e et du début du 20e en Angleterre) : Horace Walpole (Le château d'Otrante), Ann Radcliffe (Les mystères du château d'Udolphe), Matthew Lewis (Le moine). Et quelques autres qui s'y rattache de près ou de loin: Nathaniel Hawthorne (La lettre écarlate), Robert Louis Stevenson (Le maître de Ballantrae), Théophile Gautier (Le roman de la momie), Villiers de l'Isle-Adam (Contes cruels), E. T. A. Hoffmann (contes fantastiques et notamment Le chat Murr), Edgar Allan Poe (Histoires extraordinaires et La chute de la maison Usher)...

Je laisse à Toon le soin de compléter ce topic à son retour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tootoon

avatar

Vierge Coq
Age : 37

MessageSujet: Re: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   Mar 21 Aoû - 17:18

Trop la flemme de compléter ma chérie, un jour peut-être Rolling Eyes ...
Dans ma grande phase 100% gothique j'ai lu tous les romans que tu as cité mais en revanche, j'ai trouvé Les élixirs du diable d' E. T. A. Hoffmann particulièrement barbants. Rolling Eyes ....c'est d'un long...déjà, les romans gothiques c'est long à démarrer d'habitude mais là, l'histoire ne m'a même pas captivée (genre le pauvre prêtre qui se plaint tout le long du livre parce qu'il cède à la luxure et à la tentation et se morfond sur ses péchés-quel gros lourd Evil or Very Mad ).Les mystères du chateau d'Udolphe même si les 700 pages et quelques pèsent lourd j'ai adoré Razz .Mais mes chouchous restent les oeuvre de Poe et de Villiers de l'Isle d'Adam (ah, ses Contes cruels je les lis et les relis encore!)
Pour la thématique des vampires en roman 19è on peut ajouter le classique Dracula de Bram Stoker, à Carmilla de Sheridan le Fanu , La dame au linceul de Bram Stoker et Le vampire de Polidori(d'après Lord Byron).On peut ajouter Frankenstein de Mary Shelley en gothique fantastique et La morte amoureuse de Théophile Gautier.En fait on peut ajouter encore plein de choses en littérature fantastique y compris Lovecraft si on déborde sur début 20ème.
Sinon, en littérature décadente, tu as déjà cité Huysmans et je rajouterai mes préférés: Jean Lorrain (Histoires de masques, Monsieur de Bougrelon, Monsieur de Phocas, Princesses d'ivoire et d'ivresse, Contes d'un buveur d'éther, Une femme par jour), Catulle Mendès (Mephistophela, Les oiseaus bleus) et Rachilde ( Les hors-nature, La marquise de Sade).
Je pourrais en parler des heures alors je m'arrete ici Surprised .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullaby

avatar

Scorpion Tigre
Age : 44

MessageSujet: Re: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   Lun 3 Sep - 11:53

Shocked Devais vraiment avoir la tête ailleurs pour ne voir ta réponse que maintenant !!! Il y en a que je n'ai pas lu, même si je connais les auteurs de noms (Mendès, Rachilde...). Faudra que je lise ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
metoo

avatar

Lion Chat
Age : 31

MessageSujet: Re: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   Dim 19 Mai - 21:29

J'ai la chance d'avoir eu une prof de français un poil décalée qui m'a fait étudier L'ensorcelée de Jules Barbey d'Aurevilly. Je viens d'acheter Une vieille maitresse, dont j'ai vu et aimé le film, et pense m'y attaquer incessamment sous peu.

Je note les différents auteurs et titres, très intéressée je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature décadente, romantisme noir et symbolisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Littérature frénétique
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature coréenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Momie Mangas :: La fenêtre qui donne dehors :: Salle de lecture-
Sauter vers: